Site Web de Vannes Agglomération

Agenda

Titi Robin trio invite Roberto Saadna / 1ère partie : Bertolino – Le Gac

Musique
Le
Ce bloc est défectueux ou manquant. Le contenu est manquant ou vous devez peut-être activer le module d'origine.
mm
Titi Robin trio invite Roberto Saadna

Titi Robin : guitare, oud & bouzouq
Roberto Saadna : chant, guitare et palmas
Francis Varis : accordéon
Ze Luis Nascimento : percussions

Depuis plus de 30 ans, Titi Robin a navigué aux confluences des cultures tziganes, orientales et européennes, sur la vague impétueuse qui coule des contreforts de l’Inde à travers l’Asie centrale jusqu’aux rives de la mer Méditerranée. Il y a recherché puis construit patiemment un univers esthétique original. Dans les années 90, son spectacle Gitans, avec entre autres les Rumberos Catalans de Perpignan, tourna dans le monde entier et ouvrit la voie à une nouvelle vague de musiques tziganes qui perdure encore aujourd’hui. Roberto Saadna, issu du quartier gitan Saint-Jacques de Perpignan et spécialiste réputé de la rumba catalane, était membre de cet orchestre. Titi invitera ensuite régulièrement ce guitariste et chanteur très subtil, imprégné d’une forte culture méditerranéenne, pour ses autres projets discographiques, de Un ciel de cuivre à Kali Gadji. Ils se retrouvent aujourd’hui tous les deux sur scène en toute complicité.

Bertelino Le Gac

Gurvant Le Gac : Flûtes traversières en bois, Programmations, Samplers, Fx

Pierre- Laurent Bertolino : Vielle à roue électro-acoustique, Percussions, Fx

Depuis leur rencontre au sein du groupe marseillais Dupain en 2015, Pierre-Laurent Bertolino et Gurvant Le Gac tissent une musique fascinante, nourrie d’improvisations extrêmement visuelles et de mélodies polyphoniques sensibles. Un musicien en Centre Bretagne et l’autre à Marseille et

pourtant, une musique qui leur est personnelle en tout lieu. Les sonorités de la flûte traversière en bois et de la vielle à roue électro-acoustique se croisent, fusionnent pour mieux se disperser, voltiger et nous emmener dans une transe hypnotique.

Dans son nouveau répertoire, baptisé Ubiquité, Bertolino le Gac pousse son hybridation musicale un peu plus loin. Le matériau acoustique est détourné, prolongé et retravaillé par l’utilisation de machines ; l’exploration sonore des textures des instruments est au coeur du processus de création.

Les morceaux d’Ubiquité sont d’une puissance évocatrice, baladant ainsi l’auditeur entre paysages éthérés et métropoles aux flux sonores intenses.